JC Grout, photographe

Spotlight in LH #7

Jean-Charles Grout, photographe, exposé du 13 janvier au 25 février à la galerie, a réalisé une série de photos nous plongeant dans une atmosphère urbaine. Il a accepté de répondre à nos questions :

  • Quel a été votre parcours avant de vous consacrer à la photographie?

Je suis artiste photographe depuis moins de deux ans. Auparavant, j’ai exercé pendant 15 ans diverses fonctions marketing pour le secteur publicitaire des médias.

  • Qu’est-ce qui vous a poussé vers la photographie?
Avant tout c’est le besoin de m’exprimer artistiquement qui s’est imposé. J’ai choisi la photographie car j’aime l’instantanéité que permet l’appareil photo.
Ensuite j’aime aussi l’idée que le résultat final, la photo, est une empreinte d’une scène qui a réellement existé, dans un moment et un lieu précis.
  • Comment s’est déroulé la réalisation de cette série de photos? 
D’une manière générale, mes réalisations se conçoivent dans une approche graphique de la photographie, jouant sur les perspectives, les équilibres, les jeux de lignes et de lumières.
Pour cette série, j’étais en ballade photographique. A un moment, je me suis retourné et j’ai vu ce paysage face a moi. Tout est là, comme une évidence. La lumière, les lignes, la force de l’image. De ce moment, une série de photographies est née. La déclinaison d’un même sujet autour de différentes atmosphères.
  • Quel matériel utilisez-vous? Est-ce que vous retouchez systématiquement vos photos? 
Je travaille avec un réflex numérique pro, le nikon D800, et deux objectifs de la même marque.
Oui je retraite très fréquemment mes photos car ce qui m’importe c’est de proposer un univers singulier, narratif et émotionnel.
Les prises de vue constituent donc ma matière première que je retravaille selon l’atmosphère que je souhaite créer.
  •  En dehors du thème de l’exposition, quels sont les sujets qui vous inspirent? 
Comme je vous l’expliquais, je suis particulièrement sensible aux jeux de lumières et de lignes. Les concepts de mouvement, de flou, de suggestion s’invitent aussi régulièrement dans mes compositions.
Je travaille toujours sous forme de séries qui sont le fruit de thèmes réfléchis en amont et qui se construisent au fur et à mesure de mes croquis mentaux, de mes essais.
  • Pouvez-vous nous parler de vos prochains projets? 
Je travaille en fil rouge sur une série qui s’intitule « Lignes de Vie » et que j’alimente tout au long l’année.
Le prochain projet devrait se construire autour de la lumière urbaine (l’éclairage publique) et le corps en mouvement, la danse.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s